Détail du livre

PARTAGER LA PAGE

L'ETE OU IL FAILLIT MOURIR

Code EAN13: 9782267018103

Auteur : HARRISON JIM

Éditeur : BOURGOIS


   "A commander, pas de stock"
L'été où il faillit mourir comprend trois "courts récits" (novellas) : L'été où il faillit mourir, Epouses républicaines et Traces. La première histoire narre les dernières tribulations de Chien Brun, métis indien de la péninsule Nord du Michigan homme à femmes fauché, improvisateur de la vie en général et de ses finances en particulier, amoureux d'une splendide lesbienne, souffrant de rages de dents épisodiques qui le conduisent à faire des galipettes avec une dentiste en surchauffe, chargé de famille puisque Red et Baie, les deux enfants de Rose (en prison) vivent avec lui et Delmore (vieux Chippewa grincheux). Baie, 7 ans, est handicapée mentale ; l'Etat veut l'envoyer dans une école spécialisée, mais Chien Brun n'entend pas obtempérer et il organise une fuite en bateau vers le Canada avec l'aide d'un gigantesque cousin indien qui s'occupe de contrebande de cigarettes sur le lac Supérieur.
Epouses républicaines représente un véritable tour de force stylistique. En effet ce récit est constitué des monologues successifs de trois femmes mariées, riches et républicaines, amies depuis toujours. Martha, 42 ans un éternel sourire niais aux lèvres, vient d'essayer de tuer son amant, Daryl, poète et sorte de bête sexuelle, de vagabond des lettres américaines, qui a bien entendu également eu une aventure avec les deux meilleures amies de Martha. Ces deux dernières rejoignent Martha réfugiée dans un hôtel au Mexique et la convainquent de rentrer aux Etats-Unis où une batterie d'avocats l'attend pour la défendre face à un procureur sévère. Par chance, le cocktail de médicaments mélangé au café de Daryl n'a pas eu l'effet escompté et ce dernier saura profiter de cette occasion pour extorquer au père et au mari de Martha une coquette somme d'argent. Le tour de force de Jim Harrison, c'est que les voix de ces trois femmes sont crédibles, individualisées, réelles. On savait l'auteur capable de se mettre dans la peau d'une femme (Dalva), on découvre maintenant un Jim ventriloque, imitant trois épouses républicaines grand chic grand genre, leur inventant des voix effarées, passionnées, des larmes émouvantes ou ridicules, des répliques cinglantes ou naïves. Bref, en une centaine de pages, ces trois femmes en pleine crise sont parfaitement campées.
Traces, troisième récit de ce recueil, est en grande partie autobiographique. Jimmy grandit dans le Nord Michigan, pauvre mais heureux. Tout comme Jim Harrison, il est devenu aveugle d'un oeil lors d'un accident alors qu'il était enfant. Il vit dans une ferme, il chasse, pêche et regarde sous les jupes de sa tante dès qu'il en a l'occasion. A l'âge de 10 ans il embrasse sa petite amie et rêve de plus. A l'adolescence il découvre les livres, fait son premier voyage à New-York et découvre Paul Gauguin et Eugene O'Neill. A 40 ans, il est devenu célèbre mais il doit toujours emprunter de l'argent à son beau-père - c'est alors que Jack Nicholson lui propose de l'aider pendant qu'il écrit son livre suivant. Ce fut Légendes d'automne. Ce récit est aussi l'occasion d'une réflexion sur la littérature en générale et, plus particulièrement, sur l'opposition qui peut exister entre la vie au sein des milieux intellectuels et la vie en accord avec la nature.
  • ean
    9782267018103
  • Auteur
  • Éditeur
    BOURGOIS
  • Genre
    Nouvelles
  • Date de parution
    02/03/2006
  • Support
    Broché
  • Description du format
    Version Papier
  • Poids
    315 g
  • Hauteur
    202 mm
  • Largeur
    132 mm
  • Épaisseur
    22 mm
Aucune actualité liée
Pas de critique

Du même auteur - Voir tous